images_up/Sports-dHiver

La débâcle des Françaises à Nove Mesto!

publié le 15/02/2013 par F@b dans la catégorie Sports d'Hiver

Le relais d'aujourd'hui constituait la dernière chance de médaille féminine pour la France.

Le relais français a terminé 6ème d'une course débridée et suprenante, mais elle est malheureusemen à sa place.

Dire que le biathlon féminin français est en crise est un doux euphémisme, en effet cette saison le meilleur résultat individuel est le seul podium obtenu par Marie Dorin-Habert sur la poursuite de Polkjuka. Longtemps le relais a fait illusion avec ces deux podiums d'Oberhof (3ème) et d'Antholz (2ème).

Essayons de comprendre ce qu'il se passe à travers l'analyse de notre relais d'aujourd'hui:

 

Le Podium du Relais:

1 Norvége

2 Ukraine

3 Italie

 

Anaïs Bescond:

Partie la première sur ce relais, elle a fait illusion jusqu'au tir debout où elle était en très bonne position au niveau de la tête de la course. Hélas, 3 pioches l'ont condamnée à rester derrière et à passer le relais avec 22 secondes de retard. 

Ses championnats du monde sont sans saveur. Elle cumule les places moyennes pour elle qui nous avait habitué à mieux avec entre autres 2 tops 10 à Polkjuka et Oberhof. On pouvait penser que c'était parti pour elle, mais aujourd'hui on peut être inquiet. Il va falloir qu'elle mette un serieux coup de collier cette été pour améliorer ses performances en ski et en tir. Parce qu'en plus de sortir 3 balles, elle a tiré très lentement, signe de sa fébrilité actuelle. Son rôle dans l'optique de Sochi est important puisqu'elle se doit de "pousser" les filles qui sont devant.

Sophie Boilley:

Sur le relais, elle est partie la deuxième pour un relai très anecdotique avec 2 pioches au tir couché qui lui ont fait perdre toute illusion de retour avec les nations de tête et une pioche au debout symbole de sa fragilité.

Malheureusement, elle est à son niveau sur ce relais. Elle réussit plutôt pas mal ces championnats du monde, mais cette saison, réussir pour elle signifie accrocher le Top 20, c'est insuffisant même pour nous donner quelques espoirs pour Sochi. Sophie tarde à confirmer à haut niveau.

Marie-Laure Brunet:

Partie 3ème relayeuse, on pensait que c'était elle qui pouvait nous faire revenir sur la tête car elle s'élançait avec les plus faibles relayeuses des autres nations (hormis la Norvège) Las, elle ne reprenait que 15 secondes à la tête de la course. La faute à ....son ski évidemment mais ce n'est pas une surprise mais surtout à cause de 2 pioches à chacun des 2 tirs dans un temps indigne de son niveau.

Cette saison est cauchemardesque pour elle.où ses meilleurs résultats restent deux 6ème place sur des poursuites. Comment peut-elle se satisfaire de ces Championnats du Monde qu'elle traverse dans un relatif anoymat. On a évoqué des problèmes viraux pour expliquer ses contre-performnces mais sans trop y croire, ses problèmes à ski remontant à plus longtemps que ça. Elle devrait stopper sa saison tout de suite après Nove Mesto. Elle devra se remettre complètement en question, et repartir cet été sur d'autres bases de préparation pour espèrer quelque chose de la prochaine saison olympique.

Marie Dorin-Habert:

Partie en dernière position, elle a su s'arracher pou revenir sur Tora Berger et accrocher le bon wagon. Son tir couché a été parfait et rapide. Elle a recollé au 5 autres nations pour le debout. Hélas, elle s'était sans doute mise dans le rouge pour revenir et a eu recours aux trois pioches!

Marie reste moyenne, voire même médiocre à Nove Mesto avec un seul Top 10 à se mettre sous la dent. Pourtant on a senti durant la saison qu'il ne lui manquait pas grand chose pour se mêler à la lutte avec les meilleures. Mais un tir manqué par çi, un mauvais choix de tactique par là font qu'elle ne s'invite que très rarement à la lutte des toutes meilleures. Est-elle au maximum de ce qu'elle peut faire? Je pense que oui, mais au moins si ça craque devant elle, elle peut envisager de belles choses.

 

Alors vous allez me dire qu'il n'en s'est fallu d'un rien pour que la France monte sur le podium sur ce relais! Oui c'est vrai que le miracle était proche, mais je pense que celui ci s'est déjà produit sur au moins deux relais, et on ne peut avoir 200% de réussite à chaque fois.

C'est toute la préparation qu'il faut remettre en cause, nos biathlètes étaient connues pour leur régularité au tir, aujourd'hui parmi les nations de têtes nous sommes celles qui avons le plus pioché! Et en ski, il a fallu un concours de circonstances exceptionnel de se retrouver derrière les bonnes fondeuses à chaque fois, pour que l'espoir soit entretenu.

Je dirais que heureusement la France n'a pas été médaillée. C'est vrai que c'est décevant pour cette année mais au moins les filles n'auront pas une médaille derrière laquelle se cacher pour estimer que la saison n'était pas si mal. Oui, la saison est ratée, et oui il faut se remettre en question pour que Sochi soit une réussite. Elles en sont capables, alors on sort le bleu de chauffe et on y va!

Il reste une dernière course avec la Mass-Start mais on ne devrait qu'avoir un rôle de figurantes dans cette épreuve! J'espère me tromper mais je ne pense pas.

 

A très vite pour de nouvelles aventures! 

 

A lire :

En piste pour Saint-Quentin

Ce mardi 27 janvier, Vincent Jacquet (Directeur Technique National de la Fédération Française de Cyclisme) a annoncé la sélection de l'équipe de France de cyclisme sur piste pour les...

 
Lire +

PSG et ASM même combat: Tout dépendra du sort!

Les 2 équipes françaises, enfin évoluant dans le championnat de Ligue 1 sont donc qualifiées pour les 1/8 ème de finale de la préstigieuse Champion's League. A en écouter...

 
Lire +

Dossard 153

Cédric Ferré, traileur lausanno-thononais a disputé la nuit dernière son premier trail "longue distance" sur le traditionnel parcours de la "SaintéLyon". Quelque peu anxieux à...

 
Lire +
 
 
 
Laissez un commentaire


 
Avatar de F@b

A propos de F@b

Mordu de Sport, de statistiques sportives et de live streaming. Je suis project manager pour 1r2tchat.

 
 

Pendant ce temps...

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017