images_up/Handisports

Kevin Cantin: Un espoir de la voile française

publié le 16/08/2014 par F@b dans la catégorie Handisports

Dans le cadre de notre série sur les grands championnats de l'été, Valérie (@Valoubelle) nous emméne à la découverte d'un espoir très prometteur de la voile handisport française: Kevin Cantin. 

Aujourd'hui j'ai rencontré Kevin CANTIN, jeune vendéen d'Olonne sur mer qui se prépare à disputer les CHAMPIONNATS DU MONDE DE HANDIVOILE au CANADA, du 16 au 24 Aout.

Il a accepté de répondre à quelques questions, je vous invite à faire sa connaissance.

En Route Pour Rio (ERPR) Bonjour Kévin, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Kevin Cantin: J'ai 23 ans, je pratique la voile depuis l'âge de 11ans. J'ai intégré le pôle Handivoile des Pays de la Loire 4 ans après et depuis 2010 je suis sur le circuit international.

ERPR: D'où te vient cette passion pour la voile ?

Kevin Cantin: Je suis issu d'une famille de marins pêcheurs et j'ai toujours vécu au bord de la mer.

ERPR: Parle-nous de ton handicap ?

Kevin Cantin: Je suis né grand prématuré, je suis infirme moteur cérébral (IMC), avec une atteinte prédominante aux membres inférieurs.

ERPR: Sur quel type de bateau navigues-tu ?

Il s'agit d'un quillard monoplace qui fait 4,20 de long sur 81cm de large. Le mat mesure 5,50 m.

Je navigue dans la catégorie 2.4 mR.

ERPR: As-tu dû y faire des adaptations en rapport avec ton handicap ?

Kevin Cantin: J'avais des difficultés à maintenir le haut de mon corps, j'ai mis du temps à trouver une solution et on m'a fait un siège en carbone (avec un dossier) qui bascule latéralement.

ERPR: Quels sont tes objectifs de cette année ?

Kevin Cantin: Mon objectif principal est de décrocher mon billet pour les Jeux paralympiques de Rio en 2016.

J'ai fait des épreuves de la « Sailing World Cup » en participant à 3 semaines olympiques (épreuves qualificatives se déroulant sur une semaine à chaque endroit).

Je fais 9ème à Hyères, 4ème à Medemblik (Hollande) et 6ème à Kiel (Allemagne).

Je pars dimanche aux championnats du Monde où nous serons 2 à défendre les couleurs françaises dans la catégorie 2.4 mR (sur 40 concurrents).

Il y aura aussi une équipe française dans la catégorie SONAR.

Il faut que l'un de nous 2 soit dans les 10 premiers au classement général pour qualifier la nation, je compte bien être dans les 10 !

Ensuite il y aura un autre championnat qui se déroulera en Australie en 2015, cette fois-ci ce sera en individuel et le meilleur des 2 français aura le privilège d'aller à Rio. Je suis très motivé !

ERPR: Comment fais-tu pour concilier travail et voile ?

Kevin Cantin: Je travaille dans un supermarché comme hôte de caisse. J'ai un contrat aménagé : c'est un contrat d'insertion professionnelle et un contrat jeune de haut niveau (géré par la fédération Handisport et le ministère des sports).

Cela me permet de jongler entre mon emploi, mes compétitions internationales et les entrainements.

ERPR: Je suppose que ta discipline nécessite un certain budget, qui ne doit pas être facile à boucler. Comment t'en sors-tu ?

Kevin Cantin: Je suis aidé par la fédération mais cela n'est pas suffisant.

J'ai créé mon association « DEFI VOILE » en 2009, pour recevoir, dans un premier temps, les dons de mes partenaires.

J'ai profité de cette association pour développer l'activité Handivoile, en favorisant l'accessibilité de la voile aux personnes handicapées et montrer que le handicap n'est pas un frein.

Depuis 3 ans, j'organise durant l'été, des sorties de 3 heures, en partenariat avec l'AFP et Siel Bleu, sur le bateau de mon préparateur, un voilier de 7 mètres.

Cette opération s'appelle « Tous à la voile ». Nous sommes 5 dans l'équipage et emmenons une personne handicapée. L'objectif est d'amener cette personne à participer aux manœuvres, dans la mesure de ses possibilités. On les aide à surmonter leurs peurs, je leur parle de mon parcours, j'essaie de leur communiquer mon envie, c'est un vrai moment de partage.

Nous avons fait, dans ce cadre, la course des ports vendéens (qui s'est déroulée en 3 étapes) et nous avons même gagné la dernière étape !!

ERPR: A combien partez-vous pour les championnats du monde ?

Kevin Cantin: Nous sommes donc 2 compétiteurs en 2.4 mR + notre entraineur, les 3 équipiers du Sonar + leur entraineur, 1 kiné et le directeur sportif de la fédération handivoile.

ERPR: Dans le milieu de la voile on dit « Bon Vent », on te souhaite que celui-ci t'emmène jusqu'à Rio !

Kevin Cantin: Merci, c'est vraiment ce que je vise !

 

 

Vous pouvez suivre et encourager Kevin et son association DEFI VOILE sur la page facebook --->

https://www.facebook.com/KevinCantinAssociationDefiVoile?fref=ts

 

et retrouver tout ce qui concerne la voile handisport sur le site --->

http://voilehandisport.wordpress.com/

 

Valérie tentera de vous faire partager ces prochains jours les résultats de nos "voileux" français sur cette grosse échéance, il va sans dire que nous leur souhaitons à tous le meilleur!

 

Valérie pour En Route Pour Rio

 

A lire :

En piste pour Saint-Quentin

Ce mardi 27 janvier, Vincent Jacquet (Directeur Technique National de la Fédération Française de Cyclisme) a annoncé la sélection de l'équipe de France de cyclisme sur piste pour les...

 
Lire +

PSG et ASM même combat: Tout dépendra du sort!

Les 2 équipes françaises, enfin évoluant dans le championnat de Ligue 1 sont donc qualifiées pour les 1/8 ème de finale de la préstigieuse Champion's League. A en écouter...

 
Lire +

Dossard 153

Cédric Ferré, traileur lausanno-thononais a disputé la nuit dernière son premier trail "longue distance" sur le traditionnel parcours de la "SaintéLyon". Quelque peu anxieux à...

 
Lire +
 
 
 
Laissez un commentaire


 
Avatar de F@b

A propos de F@b

Mordu de Sport, de statistiques sportives et de live streaming. Je suis project manager pour 1r2tchat.

 
 

Pendant ce temps...

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017